Les contractuels de l’AP-HM en grève

Depuis 2011, les ingénieurs contractuels de l’Assistance Publique Hôpitaux de Marseille (AP-HM) des pôles de biologie et de recherche se sont associés aux revendications de l’ensemble des contractuels, et notamment des informaticiens, qui ont globalement une meilleure reconnaissance en termes de salaire.

Les audits de la Cour des Comptes et de l’IGAS ayant pointé du doigt des irrégularités de gestion des contrats, un grand mouvement de travail s’est mis en place de façon concertée entre la direction, une association des principaux syndicats représentatifs (FO-CGT-CNI-CFDT) et des représentants des contractuels au nombre desquels le SNSH / CFE-CGC.
Au terme de 2 années de réunions de travail et de négociations, un accord cadre a été établi en décembre 2013 qui instaure une plus grande transparence dans la gestion des carrières contractuelles, et une plus grande parité de traitement entre tous les contractuels d’une part, et entre les contractuels et les titulaires d’autre part.
Cet accord de cadrage est entièrement remis en cause par la nouvelle direction générale (arrivée mi-2015), qui souhaite revenir sur les principaux points établis lors de ce travail de mise en conformité avec les « bonnes pratiques ».
Depuis un an et demi, les situations redeviennent divergentes, chaque contractuel n’étant pas assuré d’être traité comme son collègue occupant pourtant les mêmes fonctions.
Nous avons donc reconstitué l’intersyndicale et avons déposé un préavis de grève le 24 novembre dernier, lors duquel nous avons manifesté au siège de l’Assistance Publique.
Cette manifestation a abouti à une rencontre avec la direction générale, sans déboucher pour l’instant sur une conclusion.
Le mouvement se poursuit !

Section SNSH / CFE-CGC
des Hôpitaux de Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *