Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Le 25 janvier se tenait au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche la première réunion entre Organisations Syndicales et le MEDEF dans le cadre de l’inscription du Doctorat au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

La réunion était conduite par Alain ABECASSISAdministrateur Général Service de la coordination des stratégies de l’enseignement supérieur et de la recherche (SCSESR) – avec la participation entre autres de Jean-Louis GOUJU – conseiller scientifique – du Pr François COURAU et de Patrick SCHMITT au titre du MEDEF. Le SNSH représentait à cette occasion la CFE.

Comme l’a rappelé Alain ABECASSIS, il s’agit là de la première réunion formelle sur l’inscription du doctorat au RNCP émanant du souhait, de 2013, du législateur quant à la valorisation du doctorat et de fixer une certification du doctorat dans les conventions collectives. Ce dernier poursuivait en précisant que les Docteurs « souffrent plus un déficit d’image qu’un excès de valorisation (…) L’excès de modestie des docteurs dans les descriptions les pénaliseraient encore plus ».

En réponse à la CFTC, le SNSH précisait que cette opération restera une « opération marketing » si elle s’arrête à la porte des ministères ou si cela n’est pas suivie dans les faits par les employeurs (privés ou publics) à l’image du Répertoire des Métiers en Santé de la FPH et de la fiche métier créée par le SNSH en 2015 « Ingénieur de Recherche Hospitalier » dont les CHUs ne tiennent aucun compte, ne retiennent qu’un certain nombre de critères parmi les 19 « compétence » ou « savoir-faire » décrits, qu’ils amendent largement en abaissent le niveau à Bac+5 puisqu’il s’agit d’un « document non opposable » !

Concernant la recherche et la valorisation : il est rappelé que tous les docteurs – même si cela fait partie de leur formation initiale – n’ont pas vocation à faire de la recherche ou de la valorisation de cette dernière (rappel du dépôt d’une fiche de « Scientifique Expert de Biologie » blackboulée par l’ONEMFP en 2016. Je fais également état d’une conversation

Doctorat en sciences dévalorisé tant qu’il sera attribué de manière aussi simple pour exercer en milieu hospitalier (MCU-PH / PU-PH).
Alain ABECASSIS précisait que Alain ABECASSIS cela ne demeura pas de l’ordre des documents ministériels mais à vocation à être appliquée sur le terrain. Il s’agit là d’une étape nécessaire mais non suffisante impliquant des changements culturels importants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *