2 commentaires

  • Greffe

    Bonjour ,

    Bravo pour votre journal. C’est très bien et rassurant de se savoir représenté et de voir de l’information fédérée au sein d’un Syndicat.
    Sauf votre respect et toute la considération que j’ai pour vos revendications qui sont tout à fait justifiées, je ne suis pas tout à fait d’accord sur l’amalgame qui est fait entre les ingénieurs diplômés d’une école d’ingénieur et les universitaires titulaires d’un Master.
    J’ai personnellement fait une école d’ingénieur puis quelques années après fait une année de Master Pro. L’enseignement est très différent et je ne pense pas qu’on puisse assimiler ces deux voies différentes et complémentaires.
    Donc ce n’est pas parce que le cursus universitaire poursuivi jusqu’au Master dure 5 ans qu’on doit l’assimiler au cursus Ingénieur. Enfin, je trouve que le Doctorat est un titre universitaire abusivement considéré comme ultime, qui colle parfaitement au régime français qui ne juge les gens que sur leurs diplômes. Un docteur en science c’est quoi ? Un Bac + 12 car sa thèse a duré 7 ans ?
    De la même manière, un infirmier n’a pas un niveau de License. Un infirmier est une personne qui a fait des études d’infirmier.
    Je pense que le malaise général autour des scientifiques du milieu hospitalier a semé énormément de frustration car trop d’injustices ont été commises de par l’administration. Ces tentatives de comparaisons de compteurs de nombres d’années passées sur les bancs d’écoles ne riment donc pas à grand-chose. Il serait plus important de solliciter les recruteurs afin qu’ils mettent en place des grilles cohérentes qui valorise notre travail à sa juste valeur, de façon équitable, avec de vraies ouvertures sur des titularisations (quoi que entre nous… être titulaire de la fonction publique est-il aussi avantageux que cela a pu l ‘être ?).
    Bien à vous

    • Bonsoir « Greffe ». Quel dommage que vous n’ayiez pas laissé une vraie adresse email ! Merci pour votre commentaire. J’y répondrai rapidement. La France s’est inscrite dans un processus de reconnaissance et d’harmonisation des diplômes « Processus de Bologne-Sorbonne » divisant les divers cycles en « Licence – Master – Doctorat » sanctionné par un nombre d’années d’études post-BAC 3 ans, 5 ans, 8 ans.
      Ce processus permets entre autre une reconnaissance des diplômes en équivalence à l’échelle internationale. Quelle que soit la légitimité de cette démarche il s’agit d’une démarche internationale.et non pas uniquement française.
      Le doctorat, est – désolé de vous contre dire – le stade ultime de l’enseignement universitaire :Bac+8 au niveau international et ce quelle que soit la durée consacrée à sa thèse.
      Les infirmiers sont à présent considérés comme des Licences, les Ingénieurs comme des Master. C’est un état de fait incontournable quelle que soit l’interprétation et la sensibilité individuelle que nous mettons dans notre diplôme.
      Ceci est un constat et non pas une dépréciation de tel ou tel diplôme. C’est cette pluralité qui fait la richesse de nos établissement de santé.
      Nous demandons simplement que soit reconnu le « Doctorat » dans ce processus « LMD ».

      Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *