Doctorat en France – Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur & Recherche vient de publier une note d’Information datée du 17 février sur « La situation des docteurs sur le marché du travail – Note d’information n°3 – Février 2017« .

Visiblement le MESR méconnaît, ou le feint (article 1 / article 2 / article 3 / article 4 / cf.5), la situation de nos collègues Docteurs en Sciences de la Fonction Publique Hospitalière : recrutés en tant que Techniciens Supérieurs, Ingénieur Hospitalier ou Principal…

Le MESR y rappelle que « En France, on dénombre 200.000 titulaires d’un doctorat parmi les 25-64 ans. (…) Les docteurs travaillent en majorité dans l’enseignement et la recherche où les débuts de carrières sont particulièrement difficiles. Une fois insérés sur le marché du travail, les docteurs connaissent les situations d’emplois les plus favorables aux côtés des diplômés de master et de ceux issus d’écoles d’ingénieurs et de commerce.

La situation des docteurs face à l’emploi varie selon la discipline et le type d’employeur. Cependant, à caractéristiques égales, les probabilités d’accès aux emplois supérieurs et très supérieurs sont plus élevées parmi les docteurs que parmi les diplômés de niveau bac + 5. Elles dépendent aussi du genre et de l’origine sociale : les hommes et les enfants de cadres ont les probabilités les plus élevées d’occuper ces emplois. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *