Rapport de la Cour des Comptes : “Les agents contractuels dans la fonction publique”

Plus d’un million d’agents contractuels civils travaillent aujourd’hui dans la fonction publique (État, collectivités territoriales, secteur hospitalier), où ils occupent une place significative mais mal cernée. L’augmentation tendancielle de leur nombre, trois fois plus rapide que celle des agents titulaires entre 2010 et 2017, répond à la fois aux besoins de flexibilité des administrations et à des difficultés constatées dans le recours aux agents titulaires.
Dans les faits, la gestion des contractuels dans la fonction publique se rapproche progressivement de celle des titulaires, au prix d’une rigidification de leurs conditions de recrutement, de rémunération ou de carrière.
Alors qu’une réforme vise notamment à faciliter leur recrutement, la Cour formule cinq recommandations visant à mieux organiser la coexistence entre agents titulaires et contractuels

Source : https://www.ccomptes.fr/fr/publications/les-agents-contractuels-dans-la-fonction-publique

Un commentaire

  • Malivert

    Bonjour,

    Je suis contractuelle depuis 12 ans dans la fonction publique hospitalière en tant qu’Ingénieur dans le domaine de la recherche clinique.
    Depuis ces 12 ans, je me suis aperçue que mes collègues et moi n’avions aucune reconnaissance de notre direction :
    – embauche en tant que Technicien des agents ayant un BAC +5 à Bac +8
    – CDD pendant 6 ans puis passage en CDI sans obligation d’évolution de salaire
    – Grille des titulaires revalorisait régulièrement alors que celle des contractuels toujours lié au décret n°91-155 du 6 février 1991 applicables aux agents contractuels
    – Nous n’avons aucune prime de service alors que nous sommes présents tous les jours comme les titulaires et que nous contribuons aux objectifs du service, aucune prime “d’assiduité”, nous avons une indemnité de sujétion qui peut-être les compenses mais on ne sait pas
    Bref, nous ne nous sentons pas intégrer dans notre établissement et le faussé entre le statut des titulaires “intouchables” et des contractuels “corvéables” est immense.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *