Elections professionnelles : le SNSH sur le pied de guerre !

Le SNSH se bat depuis de nombreuses années pour la reconnaissance de nos diplômes et métiers au sein de la Fonction Publique Hospitalière.

Nous sommes convaincus que cette reconnaissance passe inévitablement par une représentation nationale forte au sein d’instances de décisions comme les Conseil Commun de la Fonction Publique (où nous intervenons grâce à la CFE-CGC) ou le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Hospitalière (où nous espérons pouvoir siéger prochainement).

C’est pourquoi nous nous sommes investis pleinement dans les élections professionnelles avec nos collègues d’Acteurs Santé CFE-CGC.

Nous seront présents dans près de 300 établissements publics (Centres Hospitaliers, et autres établissements de soins publics).

La CEM se substitue à l’ONEMFP au sein du CSPFH…

Un décret paru jeudi au Journal officiel crée une Commission Emplois et Métiers se substituant à l’Observatoire National des Emplois et des Métiers au sein du Conseil supérieur de la fonction publique hospitalière (CSPFH). Ce décret, daté de mardi, est passé au CSFPH lors de sa session du 12 décembre.

Cinquième commission spécialisée du CSFPH“, la Commission des Emplois et des Métiers a pour objet de:
“suivre l’évolution qualitative et quantitative des emplois et des métiers de la fonction publique hospitalière”
– “proposer les modifications au répertoire des métiers de la santé et de l’autonomie ­ fonction publique hospitalière et se prononcer sur les modifications qui y sont apportées”
– “observer et analyser les pratiques de la gestion prévisionnelle des effectifs, des emplois, des métiers et des compétences dans les territoires de santé”
– “préparer, en vue de sa présentation en assemblée plénière, l’analyse des bilans sociaux des établissements publics de santé, sociaux et médico-­sociaux”. 

Espérons que cette nouvelle commission se montrera moins sourde – et moins paralysée par certains lobbies – qui ont rejeté depuis plus de 2 ans les fiches métiers soumises relatives à la biologie au motif que “3 métiers pour les scientifiques en milieu hospitalier suffisent