CHU de Nice : ouverture d’une nouvelle section du SNSH CFE-CGC

L’heureuse nouvelle attendue depuis quelques semaine a eu lieu.

Le SNSH vient d’ouvrir une 7ème section en Centre Hospitalo-Universitaire. A Nice !

C’est notre collègue, le Dr Valérie DURANTON-TANNEUR qui portera la présidence de cette section et qui coordonnera cette dernière au sein de l’Etablissement.

Nous félicitions notre collègue pour son investissement et celui de ses collègues.
La reconnaissance de nos collègues Docteurs en Science et de nos diplôme passe par l’investissement de chacun.

Rejoignez-nous dans l’action !

Intervention à la DGAFP – Métiers et concours de la Fonction Publique

Le 21 mai dernier se tenait à la Direction Générale de l’Administration et de la Fonction Publique (DGAFP) une seconde réunion sur “Attractivité des métiers et des concours dans la Fonction Publique“.

Le président du SNSH, représentant la Fédération des Services Publics CFE-CGC à cette occasion, a entre autre rappelé que :

  • si divers syndicats rappelaient que pour les titulaires il n’y avait pas de « métier » dans la Fonction Publique, cette assertion est totalement paradoxale pour les personnels contractuels puisque notre reconnaissance passe d’abord par celle d’un métier.
    Par ailleurs, même si la CFE-CGC demeure opposée à la contractualisation croissante, celle-ci est un état de fait avec plus d’un million de personnels concernés, dont il faut tenir compte à l’heure actuelle, sans préjuger de l’avenir.
  • Il conviendrait d’adopter comme référentiel du niveau d’études, non pas le « Cadre National de certification français » regroupant les Bac+5 et Bac+8 dans un niveau I unique, mais d’adopter le « Cadre Européen de Certification ») différenciant le niveau 8 « Doctorat » du niveau 7 « Master ».
    Cela permettrait de voir que, effectivement, le niveau de diplôme réel est bien supérieur au niveau de diplôme requis ce qui est d’ailleurs inversement vrai pour le niveau des rémunérations.

Ce compactage des niveaux d’études (Master et Doctorat) concoure incontestablement à la mauvaise reconnaissance de notre diplôme au niveau national de manière générale et au niveau de la Fonction Publique Hospitalière en particulier.