Arrêté du 13 août 2020 relatif aux modalités d’organisation de l’épreuve adaptée pour les titulaires d’un doctorat candidats aux concours pour l’accès aux corps des ingénieurs de la fonction publique hospitalière

Télécharger l’arrêté

Le SNSH avait saisit, le 24 juin dernier, Olivier VERAN, Ministre des Solidarités et de la Santé afin que le Doctorat soit inscrit au nombre des diplômes permettant l’accès aux concours d’Ingénieurs,

Un arrêté vient de paraître, le 13 août,“relatif aux modalités d’organisation de l’épreuve adaptée pour les titulaires d’un doctorat candidats aux concours pour l’accès aux corps des ingénieurs de la fonction publique hospitalière”.

Nous avons la faiblesse de penser qu’il découle de nos actions.
Nous demanderons dans les jours à venir un amendement à ce texte qui évoque uniquement les concours externes, et non les concours internes.

Par arrêté du ministre des solidarités et de la santé en date du 13 août 2020, les modalités d’organisation de l’épreuve adaptée aux titulaires d’un doctorat présentant les concours externes sur titres pour l’accès aux corps des ingénieurs de la fonction publique hospitalière et des ingénieurs de l’Assistance publique-hôpitaux de Paris, conformément à l’article L. 412-1 du code de la recherche, sont fixées par les dispositions du présent arrêté.

Les titulaires d’un doctorat candidats aux concours prévus aux a du 1° des I et II de l’article 5 et a de l’article 6 du décret du 5 septembre 1991 portant statut particulier du corps des ingénieurs de la fonction publique hospitalière et du corps des ingénieurs de l’Assistance publique-hôpitaux de Paris, notamment son article 6-3; peuvent, conformément à l’article L. 412-1 du code de la recherche, présenter une épreuve orale en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle résultant de la formation à la recherche et par la recherche qui a conduit à la délivrance du doctorat.

Cette épreuve consiste en un entretien avec le jury d’une durée de vingt minutes.

Pour conduire cet entretien, qui a pour point de départ un exposé du candidat, d’une durée de cinq minutes au maximum, sur son parcours universitaire, le jury dispose d’un dossier constitué par le candidat qui comporte obligatoirement les pièces suivantes:

a) Un curriculum vitae dactylographié de deux pages au plus, décrivant son parcours universitaire et, le cas échéant, professionnel avec mention des emplois occupés, des fonctions et responsabilités exercées, les formations suivies et les stages effectués;

b) Une lettre de motivation, dans laquelle le candidat présentera notamment les éléments qui constituent, selon lui, les acquis de son expérience professionnelle résultant de la formation à la recherche et par la recherche.

Ce dossier est transmis par le candidat dans le délai et selon les modalités fixées par l’arrêté d’ouverture du concours.

15 août 2020 JORF Texte 49 sur 183

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *