Le SNSH et Acteurs Santé adressent un appel à nos dirigeants quant à l’avenir du service public hospitalier !

Monsieur le Président,

L’actuelle crise que traverse notre pays depuis plusieurs semaines nous appelle à vous interpeler concernant l’état de la Fonction Publique Hospitalière.

Depuis plusieurs années, des plans de rigueur successifs, mis en place au sein de la Fonction Publique en générale, et de la fonction publique hospitalière en particulier, ont abouti à une gestion purement comptable de nos hôpitaux publics, tarification à l’activités, etc… concédant la gestion de nos hôpitaux à des tableaux de bords financiers par-delà les réels besoins en personnels et matériels.

Personnels usés, physiquement épuisés pour qui le flux tendu, en période normale d’activité, est devenu le quotidien. Leur gloire est de croire en leurs missions et de s’investir humainement par-delà le raisonnable.

Aujourd’hui la crise du COVID-19 met malheureusement en lumière cette gestion délétère sur laquelle nous attirons l’attention des pouvoirs publics depuis plusieurs années.

Nous vous demandons que cette crise sanitaire soit pour vous, et votre gouvernement, une prise de conscience salutaire quant à la nécessité de maintenir une Fonction Publique Hospitalière forte et performante à chaque instant. Nous ne pouvons plus nous permettre des mesures ponctuelles, de sursaut, durant les périodes de crises, mesures qui seraient oubliées aussitôt ces phénomènes passés.

C’est en ce sens que vous avons entendu l’appel national de Monsieur le Président de la République « Quoi qu’il en coûte ! ».

Une prochaine crise sanitaire, car il en va ainsi, interviendra inévitablement dans les prochaines années et nous devrons être prêts, à chaque instant !

Prêts en termes d’effectifs suffisants quels que soient les secteurs d’activité de soins (personnels médecins, infirmiers, aides-soignants), mais également administratifs, logistiques et bien d’autres encore. Prêts en termes d’équipements.

L’impérieuse nécessité de pouvoir assurer, au sein des laboratoires hospitaliers publics, les dépistages de manière rapide et performante avec les personnels dédiés en nombre suffisant.

L’impérieuse nécessité de reconnaître les compétences de personnels techniques, scientifiques et médicaux investis au sein de nos établissements publics dans le domaine de la recherche clinique et /ou fondamentale de pointe avec les matériels adéquates, permettant la plus haute réactivité en cas d’épidémies.

« Quoi qu’il en coûte ! »

Cet engagement ne saurait être ponctuel. Nos concitoyens se tournent, avec raison et confiance, vers nos établissements de soins et les agents publics, débordés, épuisés, en tension, mais toujours aussi disponibles, autant que, humainement, faire se peut.

Nous vous demandons de prendre des engagements fermes de suspension de contraintes financières qui pèsent sur nos établissements publics de santé et leurs personnels, et de remettre l’humain au cœur de notre système de soin.

Nous vous demandons de prendre les engagements de donner à nos établissements publics non plus les moyens de subsister mais ceux d’exister. C’est, maintenant ,que ces engagements doivent être pris car demain encore, ce sera vers nos personnels que nos concitoyens se tourneront en cas de nouvelle crise sanitaire.

Demeurant à votre disposition pour tout échange, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en l’expression de notre très haute considération.

Dr Emmanuel FLORENTIN
Président SNSH CFE-CGC
Mme Marie-Laurence BONMARCHAND
Présidente Acteurs Santé CFE-CGC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *